Comment faire croire que vous êtes à Tokyo

Le New York Times a lancé une série d’articles très amusants pour tou.te.s les frustré.e.s des voyages (nous) : il s’agit de reconstituer la vibe d’une ville étrangère chez soi. Stay Hungry s’en est inspiré pour vous offrir un aller simple à Tokyo sans bouger de la maison. On espère que vous jouerez le jeu et que nos recommandations vous rappelleront ou vous feront découvrir la vibrante capitale japonaise… すごい !

  • Twitter
  • Facebook
  • Gmail
  • LinkedIn

LE SON DU JAPON

Profitez du classement 2020 de Spotify ou de leurs playlists éditées, comme la Velocity, pour découvrir ce que les japonais écoutent vraiment, le genre de morceaux qui passeraient en fond sonore si vous rentriez dans une boutique d’Harajuku et que les vendeuses vous lançaient un sonore  いらっしゃいませ!(irasshaimase = bienvenue). 

Envie de vous croire dans un jardin zen au son du koto ? Essayez la playlist de musique traditionnelle. Dépaysement garanti.

  • Twitter
  • Facebook
  • Gmail
  • LinkedIn

Pour les sons de la ville, pas mal d’options à faire tourner en bande son de votre soirée tokyoïte, comme par exemple les enregistrements de Nippon Broadcasting System, ou vous laisser embarquer dans le voyage audiovisuel de Maekan.com (10 minutes de trajet seulement, mais l’impression d’y être).

Et parce qu’on est sympas, on vous a aussi fait une playlist plus perso avec plein de nos artistes préférés japonais…

  • Twitter
  • Facebook
  • Gmail
  • LinkedIn

LE GOÛT DE TOKYO

Si vous ne pouvez pas aller au Japon, il viendra à vous ! Soit en livraison avec, par exemple, la suprême élégance des menus d’Ogata, le plateau sushi/sashimi/maki d’Ebisu Poissonnerie, la cuisine traditionnelle d’Azabu, plus moderne d’Onii San ou les udons cacio e pepe de Papi, soit en click & collect avec les bentos trop beaux de Kunitoraya, le kit sukiyaki de Takara ou l’extraordinaire chirashi du restaurant AT. Si vous êtes à Marseille, c’est HakoPlus qui régale et Kuro Goma à Lyon.

Vous préférez cuisiner vous-même ? Suivez les recettes du chef Sho Miyashita sur Insta ou, plus worldwide mais pas moins délicieuses, celles de The Social Food (leur livre est aussi un mine pour des repas japonistes). Enfin, si on a un plat à vous recommander d’essayer, hyper simple et ultra japonais, c’est le shabu shabu – la recette est tirée de Just One Cookbook, meilleur site de recettes de l’archipel. On aime beaucoup aussi Les Recettes d’Une Japonaise sur YouTube, où Saori explique de façon trop kawaïi comment cuisiner les classiques nippons.

  • Twitter
  • Facebook
  • Gmail
  • LinkedIn

Pour vous procurer les ingrédients de base et plus encore, un petit tour sur le site de l’épicerie japonaise Yosaso ou chez Umami Paris. Enfin, si vous aimeriez que le Japon vienne littéralement à vous sans que vous n’ayez à lever le petit doigt, n’oubliez pas les boxes. Vous pouvez vous faire livrer des goodies et cochonneries de là-bas à grignoter (nouilles instantanées, snacks sucrés et salés) avec Nihon Box, Tanoshi Me ou ZenPop, mais aussi des produits plus « adultes » et rares avec Kokoro.

Pour l’inspiration, binge-watcher les séries Samouraï Gourmet ou Kantaro, the sweetooth salaryman sur Netflix. Et si vous n’avez jamais vu Tampopo de Juzo Itami, l’un des plus chouettes films qui soient sur la cuisine japonaise (parmi ceux-ci), c’est le moment !

  • Twitter
  • Facebook
  • Gmail
  • LinkedIn

A boire ? Pourquoi ne pas commander le saké made in France de Wakaze ou un import de luxe à la Maison du Saké ? Si vous ne prévoyez pas votre soirée tout de suite, pré-commandez le fabuleux saké Tatenokawa x Phoenix (du groupe du même nom, extrêmement japonophile) chez 12 Colors.

  • Twitter
  • Facebook
  • Gmail
  • LinkedIn

LE LOOK NIPPON

Sans remeubler toute votre maison en Muji (même si c’est une chouette idée en soi), vous pouvez y acheter pas mal d’accessoires qui vous donneront une impression de Japon, comme les chaussons, la bougie parfumée à l’hinoki, toute la collection d’art de la table, le tablier en denim, les chaussettes tabi, etc…

Sinon, rien n’est plus japonais qu’un donabe, sorte de cocotte traditionnelle en terre cuite, posée sur sa gazinière – en plus d’être magnifique à regarder et super pratique pour cuisiner. Vous trouverez chez Nichi-Nichi des objets contemporains, comme cette râpe à gingembre, et anciens, tels ces ravissants petits bols Arita, sans avoir à arpenter le quartier de Kappabashi-dori, célèbre pour fournir les restos en vaisselle et accessoires.

  • Twitter
  • Facebook
  • Gmail
  • LinkedIn

Et pour l’odeur ? La Boutique Zen propose des tonnes d’encens japonais parfaits pour infuser votre appart de volutes délicatement parfumées au santal, etc. Mais vous pouvez également opter pour les encens Hako en forme de feuilles, vendus sur le site de Balbosté (qui regorge de merveilles poétiques et raffinées comme cette guimauve nattée). 

  • Twitter
  • Facebook
  • Gmail
  • LinkedIn

Si vous voulez être incollable sur les expériences les plus folles à vivre à Tokyo lors de votre prochain voyage, plongez-vous dans le guide Soul Of Tokyo. En attendant, vous n’avez plus qu’à vous caler devant les Miyazaki dispos sur Netflix ou les Ozu sur La Cinetek… 元気ですか

 

 

VOIR D’AUTRES ARTICLES

Les linguine alle vongole bien relevées

On touche en un coup de fourchette, aux deux rives de la Méditerranée ! Twistées à la harissa, ces linguine alle vongole qu'on connaissaient sages explosent soudainement en bouche. Ça se cuisine en un rien de temps, ça pique juste ce qu'il faut et ça se mange même un...

La méthode “Airbnb” ou la mort annoncée des bureaux

Voici quelques maisons dans lesquelles Brian Chesky, le fondateur d’Airbnb, va habiter cette année. "À partir d’aujourd’hui, je vis sur Airbnb. Je vais rester dans une ville différente toutes les deux semaines" : c'est ce qu'à récemment annoncé celui s'est déjà...

​Télétravailler peut faire baisser vos impôts

Bon... Semaine pro’, on fait notre déclaration d’impôts ! Surtout que cette année, il y a une p’tite nouveauté qui pourrait vous motiver : certains frais liés au télétravail peuvent être déduits, eeeeh oui ! Factures internet et de tel', fournitures, encres...

Share This

Share this post with your friends!